Ïgnis ~ L’impératrice des flammes

Ïgnis

Description : Son nom vient du vieux silmérian qui signifie « Cendres ». Ïgnis est un démon très particulier pour la simple et bonne raison que c’est le seul démon à l’apparence féminine. Véritable atout de charme, l’impératrice des flammes usera de son apparence pour attirer les silmérians et se nourrir de leurs âmes. Ïgnis est donc une démone au buste de femme, avec le reste du corps serpentaire. Cependant celle-ci possède six bras, généralement armés de lames ou de lances en tout genre. Elle est également munie de griffes acérées, coupantes comme des rasoirs. Elle peut étouffer ses adversaires avec son corps serpentaire et sa rapidité fait d’elle le démon le plus dur à combattre au corps à corps. Son visage envoûteur est muni d’une longue chevelure noire avec des yeux rouges scintillants. Sa tête arbore des cornes renforçant son appartenance démoniaque. Dans son repaire, cette démone est la reine des lieux. Ses pouvoirs sont très particuliers et font d’elle un prédateur redoutable. En plus d’avoir un charme et une voix envoûteuse, celle-ci peut créer des illusions pour rendre ses proies à sa merci. Avec ses yeux, Ïgnis est capable de brûler l’âme de n’importe quelle entité qui croise son regard et de se repaître de celle-ci, avant de changer ses victimes en pierre. Enfin, son pouvoir le plus symbolique est celui qu’elle a depuis sa naissance ; à savoir le pouvoir des flammes ardentes. Démone élémentaire du feu, Ïgnis créé les flammes et contrôle même celles qu’elle n’a pas conçues. Son pouvoir le plus destructeur est de manipuler les flammes bleues, celles qui ne s’éteignent pas même au beau milieu d’un désert de glace ou en pleine mer. L’expression « Maudit par Ïgnis » serait utilisée pour parler des hommes obnubilés par une femme.

Histoire : Née du cristal du feu, Ïgnis fut la dernière à naître. Sa création était primordiale pour Nacrylüs puisqu’elle avait pour but de changer Xersüs du tout au tout et de le rendre démoniaque. Toutefois, le changement qu’Ïgnis allait apporter chez Xersüs n’était pas celui escompté. Au tout début, Ïgnis fut cachée par Nacrylüs afin qu’elle puisse comprendre son rôle et maîtriser ses pouvoirs. Celle-ci commença alors à se révéler très puissante mais à la fois très différente de ses frères. Elle était bien plus intelligente et comprenait même les coutumes des silmérians, ainsi que leur humanité, ce qui lui permettait de séduire et de semer la zizanie chez les rebelles. Les contrées de l’Ouest brûlaient jour et nuit à cause d’elle et les trois frères se demandaient qui causait ces dégâts. Toutefois, Ïgnis éprouvait un certain mal à manipuler ses pouvoirs et ce, même après des mois de pratique. Nacrylüs lui ordonna alors de se dévoiler à ses frères et de commencer sa mission. La procédure pour rendre Xersüs démoniaque était très simple ; Ïgnis n’avait qu’à prendre l’âme de celui-ci pour qu’il ne puisse plus être raisonné et encore moins avoir des sentiments.

Malheureusement pour Nacrylüs et fort heureusement pour le monde, tout ne se passa pas comme prévu. Alors que la démone s’apprêtait à porter un regard fatal vers celui qu’elle ne connaissait pas encore, Xersüs lui donna une chose à laquelle elle n’avait encore jamais goûtée ; l’amour. Le premier regard de Xersüs fut transcendant et il frappa en plein cœur la démone qui, pour la première fois de son existence, ne put changer celui qu’elle regardait à l’état de pierre. Ïgnis tomba inexorablement amoureuse du démon paria. Les mois qui suivirent furent insupportables pour Nacrylüs qui commençait à voir ses deux dernières créations échapper à son contrôle grâce à un pouvoir qu’il ignorait et qu’il ne pouvait comprendre.

L’amour entre les deux démons se fit de plus en plus véhément et Nacrylüs dut se résoudre à élaborer un plan pour reprendre contrôle de ce qui lui appartenait. L’issue de la guerre dépendait de sa mainmise sur les démons et ses pouvoirs diminuant de plus en plus, il devait faire quelque chose. Il sépara alors les deux amants en amplifiant dangereusement ses pouvoirs. L’un se vit confier une mission sur Terra et l’autre sur Gaïa. Ces campagnes de position étaient pour eux une punition et un acte excessivement impulsif de la part de leur maître. Mais l’amour était plus fort que tout et les deux amants eurent la force de passer outre leur allégeance envers Nacrylüs pour se retrouver et planifier leur départ sous Terra, où Xersüs avait construit un monde qui pourrait accueillir sa bien-aimée, jusqu’à la fin des temps. Furieux et décidé à se débarrasser d’Ïgnis pour punir Xersüs et attiser par la même occasion une haine qui rendrait le démon paria démoniaque, Nacrylüs empêcha les deux amants de partir. Il blessa grièvement Xersüs qui s’était interposé pour sauver sa bien-aimée. Celle-ci pour essayer de le sauver du sort qui l’attendait lui brûla la partie du corps qui était entaillée, pour cautériser la plaie. Malheureusement, bouleversée et sous le choc, elle ne put contrôler ses pouvoirs et brûla entièrement le corps de Xersüs. Celui-ci survécut mais se vit changer à jamais. Honteux de ressembler à une créature hideuse, il partit pour Terra et se jura de trouver un moyen de guérir pour revenir auprès de celle qu’il aime. Ïgnis abattue et désolée, fut laissée par Xersüs. A la fin de la guerre alors que Nacrylüs devenait fou et faible, elle décida par vengeance, tout comme ses frères, de laisser son maître mourir. Elle ne put emporter le cristal du feu qui était trop pur pour son corps de démon. Elle dut le laisser aux silmérians et partir pour Gaïa afin de veiller sur celui-ci, dans un repaire qu’elle se construisit aux fin fond de la forêt de Jörva. Depuis ce jour, elle attend avec impatience le retour de son bien-aimé.