Psyölingas

Psyolingas


« J’ai été créée semble t-il pour te compléter, et jusqu’à aujourd’hui je le pensais. Mais maintenant je sais que cela est faux ; j’ai été créée pour t’empêcher de nuire. » –Psyölingas enfermant Palazür.

Psyölingas signifie « Pureté » en vieux silmérian. Née peu après Palazür, cette déesse s’affirma automatiquement comme étant l’alter ego du premier dieu. Ensemble ils créèrent deux divinités sur lesquelles ils insufflèrent un désir de création. La déesse façonna Lufénia à son effigie, craignant que Luranôs ayant été crée par Palazür ne déteigne sur elle. Après un incident qui changea à jamais le destin des divinités, Psyölingas décida d’enfermer Palazür, celle-ci n’ayant vu en lui que désir et soif de pouvoir. Malheureusement, les conséquences d’une telle consommation de pouvoir ne lui donnèrent d’autre choix que de disparaître dans le cosmos. Alors que celle-ci, prête à s’évaporer, errait dans la voie lactée sous forme de poussière cosmique, une chose inattendue se produisit. Poussée par une force qu’elle ne contrôlait pas, Psyölingas atterrit sur une contrée qu’elle connaissait bien : Cranä. Complètement perdue, elle se vit glisser sous la surface du monde et se transformer en énergie. Elle devint alors le flux énergétique de Cranä, une source de magie supplémentaire, et permit la création de cristaux. Pendant des siècles, la déesse bien que démunie d’enveloppe charnelle, put à sa façon aider le peuple qu’elle avait vu grandir. Cette paix fut cependant interrompue par l’apparition d’un silmérian du nom de Nacrylüs. Psyölingas décela en lui une force maléfique qu’elle perça tout de suite à jour comme étant celle de son prisonnier : Palazür. La déesse regretta de ne pas avoir pu mettre un terme aux agissements du dieu et craignit ce que celui-ci pourrait accomplir à l’avenir, même entravé dans sa prison de néant.

Ne pouvant rien faire pour empêcher la guerre, la déesse vit le massacre se dérouler au dessus d’elle. Or, par un heureux hasard, elle se vit sollicitée un jour par Palazür lui-même, qui voyait en elle un moyen de créer quelque chose capable de l’aider dans sa quête de réincarnation. Ne sachant pas qu’il s’apprêtait à utiliser celle qui l’avait enfermé, Palazür utilisa les flux énergétiques pour créer les cristaux d’où apparurent les démons élémentaires. Psyölingas, n’ayant rien pu empêcher, sut toutefois qu’elle disposait de quelques ressources pour empêcher Palazür de mener à bien son plan Après tout, c’était son énergie qui avait été utilisée pour créer les démons élémentaires. Elle fit en sorte d’avoir une mainmise sur le destin des démons, qui se révélerait indispensable par la suite. Alors que la guerre continuait sans relâche, Psyölingas insuffla à Xersüs et Ïgnis lors de leur naissance le sentiment le plus fort qui soit : l’Amour. Les deux démons tombèrent amoureux et contrecarrèrent tous les plans de Palazür qui commençait à ne plus pouvoir contrôler le corps malade de Nacrylüs. Les deux amants désobéissants de plus en plus pour se retrouver, Palazür décida de briser le couple en tuant Ïgnis, qui fut sauvée par Xersüs. Après cet incident, l’irrévocable arriva et Palazür perdit le contrôle qu’il avait sur les démons ; cela étant aussi dû aux efforts de Psyölingas, qui se démenait pour faire se rebeller Bërend et Teppö. Ainsi, ce qui devait arriver arriva et Palazür perdit la guerre. Après le départ de Palazür, les démons partirent et bizarrement ne purent emmener leurs cristaux. Cela était du fait de Psyölingas, qui dès le début avait fait en sorte que les cristaux soient une sorte de répulsif. Les démons ne pourraient que veiller à distance sur leurs cristaux à l’avenir. Cette volonté d’éloigner les cristaux des démons permettrait alors aux silmérians de jouir de ceux-ci, pour leur donner de l’énergie et de meilleures conditions de vie. Jusqu’au bout, la déesse voudra agir contre celui qu’elle a emprisonné. Le jour même où elle est devenue l’énergie de Cranä, elle est devenue une partie intégrante de tout ce qui s’y déroulera. Les démons ayant été créés à partir des cristaux ; les joyaux ayant été créés à partir des flux énergétiques qui sont partie intégrante de la déesse, une vérité se dévoile alors : les cristaux élémentaires sont indissociables des démons et font partie de leur chair. Ces cristaux qui n’étaient pris jusqu’à maintenant que pour des sources d’énergie inépuisables, sont l’âme des créatures les plus puissantes qui n’aient jamais existé. Une question se pose alors : qu’adviendra t-il des démons élémentaires si les cristaux élémentaires sont détruits et qu’adviendra t-il des cristaux élémentaires si les démons élémentaires sont détruits ? Seule Psyölingas peut y répondre…