Teppö ~ Le souverain des abysses

Teppö

Description : Teppö est tellement craint par les marins et les villes côtières qu’on le prend pour l’océan tout entier. Son nom vient du vieux Silmérian signifiant « Ombre ». Les écrits parlent de lui comme un monstre marin immense, dôté du pouvoir de commander à toutes les formes de vie résidant en mer. Plus gros qu’une île selon les sages, il aurait des dizaines de tentacules, une peau verte et une morphologie silmériane, mais en bien plus géante, bestiale et hideuse. Teppö est sans doute le démon élémentaire le moins représenté dans les livres pour la simple et bonne raison que durant la guerre, aucun rescapé n’a pu décrire un seul portrait de lui, ce qui pourrait faire penser qu’il ne veut pas être vu. Seul son rugissement effroyable, l’odeur nauséabonde qu’il dégageait et les centaines de tentacules qu’il déployait au bord des bateaux pour saisir les pauvres marins ou pour engloutir dans les abysses les navires sont mentionnés dans les livres.

Concernant ses pouvoirs, Teppö est une calamité marine. Il peut raser des villes côtières en quelques minutes par des tsunamis. Sa force de frappe est immense et aucune flotte marine jusqu’à ce jour n’a pu en venir à bout. Si l’eau est son élément, il peut aussi très bien provoquer des ondes de choc terribles grâce à son cri et camoufler sa présence avec de l’encre. Typhons et tempête en mers sont sa spécialité et on prétend qu’il aurait un jour fait fondre un navire, rien qu’avec son crachat. Quoi qu’il en soit, aucun homme en mer ne souhaite voir les yeux démoniaques de ce monstre. « Être pris par Teppö » signifierait en langage marin « Tomber du bâteau ».

Histoire : Né du cristal de l’eau, Teppö fut le deuxième démon élémentaire à venir. Avec Bërend, il apprit très vite les règles et le but qu’il devait atteindre ; à savoir réduire l’espoir des silmérians à néant. Fait pour vivre en mer, Teppö se fit maître des abysses et y découvrit un univers qui lui plaisait. Tout comme son frère, il ne mit que quelques jours à atteindre sa forme finale. Après être resté dans l’ombre, il se mit en action lorsque la guerre débuta. Les flottes de la rébellion contrôlaient les eaux, mais ils ne tardèrent pas à savoir qu’autre chose était là avec eux en mer. Teppö se dévoila et pendant toute la guerre, il mit en débris les navires de bataille. Les villes côtières comme Enya ou Sanza Wäl furent balayées et la plus importante victoire de Teppö fut de prendre Sélumina, la ville sous la mer.
Alors que la guerre s’annonçait bien, Teppö voulut prendre plus de territoires sous-marins. Son appétit de la mer étant insatiable. Nacrylüs mit en garde Teppö sur ses projets et lui interdit de partir conquérir d’autres mers et océans.
Pour empêcher Teppö de réaliser ses ambitions, Nacrylüs lui apposa un sceau, une rune magique qui empêcherait celui-ci de sortir de la mer de Solorâ. Teppö, obligé de céder, vit son rêve de conquête et d’exploration perdu à jamais. Alors que Nacrylüs sombrait peu à peu dans une folie destructrice pour s’assurer une victoire sans faille, son corps commença à développer une maladie qui n’influa pas uniquement sur son physique mais aussi sur son mental. Incapable de commander les démons et réduit à l’état de vieil homme sans défense, Teppö put alors trahir son maître avec les autres sous les conseils avisés de Bërend et partir dans les abysses de la mer de Solorâ, bien que toujours marqué de la rune incapacitante. Ne pouvant emmener le cristal de l’Eau comme ses frères, il le laissa aux silmérians. Il se construisit un repaire où il pourrait alors veiller sur son cristal, non loin de Sélumina. Quelques incidents terribles en mer eurent lieu durant les siècles qui suivirent, mais personne ne put démontrer de manière objective et concrète qu’il s’agissait bien de Teppö.