Thörn

Thorn


« Ce monde vaut-il la peine de subsister ? Je le pensais avant, mais maintenant que mon âme n’est plus que ténèbres, ce souhait semble s’être évaporé dans l’air du temps. » –Thörn se questionnant sur la valeur du monde.

Il fut un temps où ce mage divin portait un tout autre nom et tenait un tout autre rôle. Thörn est la réincarnation de Luranôs sur Cranä. Ancien dieu ayant créé les galadrims en compagnie de Lufénia, après sa trahison envers Lücian , il se serait donné la mort en regrettant ce qu’il avait commis. La perte de son Amour aurait réveillé en lui un sentiment de tristesse, de haine et de désolation. Pressé de ne plus vivre dans le néant et d’avoir en tête la mort de sa bien-aimée, le dieu aurait mit fin à ses jours en se désintégrant volontairement. Toutefois, il se passa une chose à laquelle le dieu ne s’attendait pas ; sa réincarnation sur Cranä. Son heure n’étant probablement pas venue, Luranôs se serait matérialisé après son suicide sur Gaïa, contrée envers laquelle il portait une affection toute particulière autrefois. Haineux et portant une âme noire comme les ténèbres, le dieu réincarné se retrouva sur la contrée sur laquelle il avait toujours voulu vivre, sur la contrée qui avait été l’objet de tous ses désirs passés, l’amenant à être manipulé par son créateur.

Ne comprenant pas ce qui lui arrivait, le dieu commença à voir ses souvenirs disparaître, chose qu’il ne voulait absolument pas. Il lui fallait se souvenir de ce qu’il avait fait, pour pouvoir mettre un terme à cette création qui n’avait été réalisable qu’à cause de ses ambitions. Cette envie dévorante de se souvenir permit au dieu de ne pas tout oublier. Un seul souvenir resta gravé au fond de son esprit après plusieurs années ; celui de vouloir détruire Cranä après avoir vu mourir Lufénia, à cause de ses désirs. Le dieu devint un mage du temps aux terribles pouvoirs. Il érigea un royaume au fins fonds d’une contrée inhospitalière, peuplée de créatures rarissimes et féroces. Ne se souvenant plus de son propre nom, il se surnomma « Thörn », signifiant « passé » en vieux silmérian. Pendant plusieurs siècles, le mage divin entama un projet de destruction de Cranä, visant à remonter le temps jusqu’à l’apparition d’une météorite, qui aurait pu détruire Cranä il y a des siècles de cela. Le but de Thörn dès qu’il apprit qu’une telle météorite était passée si près de la planète, fut de canaliser ses forces, pour pouvoir user du temps et ramener la météorite dans le sillage de la planète.

Toutefois, il y a des vérités qui ne furent jamais dévoilées au mage divin. Sans le savoir, Thörn lors de son apparition sur Cranä, créa les Ténèbres. Cette magie négative, véritable opposé de la magie créée par Ëra, naquit alors avec un seul but ; perturber l’équilibre de la contrée. Véritable diffuseur de mauvaises énergies, Thörn est donc celui qui a donné naissance aux arcanes interdites et aux magies noires, donnant l’opportunité à des légendes vivantes comme Gabriel von Arius de créer des abominations. Arrivé peu après Ëra, la date de naissance de Thörn s’aiguille donc à l’an 0 « premeüs âro cranä ». Ignorant qu’il est le créateur des ténèbres qui envahissent la contrée, le dieu déchu, devenu la Némésis de Cranä, continue son oeuvre, en attendant le moment où il aura assez de puissance pour déclencher la météorite et mettre fin aux jours de la contrée qu’il a créée. N’ayant aucune connaissance de la réincarnation de son Amour perdu sur Cranä, et Ëra ayant perdu tous ses souvenirs, Thörn est condamné à se remémorer la mort de sa bien-aimée sans savoir qu’il pourrait la retrouver un jour.